info@mamasforburundi.com (+257)-793-677-50

Ativités
ACCUEIL > ACTIVITES


Santé reproductive | Wednesday,June 17th 2020

Promotion de la santé maternelle et reproductive dans les six provinces du Burundi

Les filles de 12 à 24 ans sont sexuellement actives au Burundi. En conséquence, 33% meurent lors de l'accouchement (Dr Juma Ndereye, directeur général du Programme national de santé génésique).
Mamas pour le Burundi (MAFOBA) souhaite informer les parents des moyens de discuter de la santé sexuelle et reproductive avec leurs enfants. La plupart des filles et des adolescentes sont sexuellement actives mais ne pratiquent pas de relations sexuelles protégées. Il y en a beaucoup avec des infections sexuellement transmissibles (IST) et des grossesses non planifiées. Par conséquent, ceux qui se font avorter le font clandestinement et entraînent la mort maternelle.
De plus, plus de 20% des filles et des adolescentes dans les 6 provinces cibles du MAFOBA souffrent de fistule obstétricale (ou fistule vésico-génitale). Cela peut être le résultat d'un travail prolongé et difficile sans intervention obstétricale (césarienne) effectuée en temps opportun. Le fœtus exerce une pression excessive sur les organes internes et endommage les tissus. Dans la plupart des cas, le bébé meurt et la mère souffre d'incontinence grave qui entraîne des ulcères et parfois la mort.
L'accès à des informations fiables sur la santé maternelle et reproductive pourrait résoudre bon nombre de ces problèmes. MAFOBA prévoit de fournir ces informations et d'impliquer les parents, les éducateurs et les communautés dans le processus. Le MAFOBA créera des clubs de santé pour intégrer progressivement plus d'éducation à la santé maternelle et reproductive dans les programmes scolaires. Il y aura également des services de santé reproductive pour les adolescents et des jeunes (SSRAJ) ajoutés aux centres de santé, également appelés «amis» pour soutenir les réseaux sociaux au sein de la communauté.



NOS PARTENAIRES